Mois : décembre 2021

Défi Python #2

Saurez-vous remettre en ordre ce code Python ?

Une légende de l’Inde ancienne raconte que le jeu d’échecs a été inventé par un vieux sage, que son roi voulut remercier en lui affirmant qu’il lui accorderait n’importe quel cadeau en récompense.

Le vieux sage demanda qu’on lui fournisse simplement un peu de riz pour ses vieux jours, et plus précisément un nombre de grains de riz suffisant pour que l’on puisse en déposer 1 seul sur la première case du jeu qu’il venait d’inventer, deux sur la suivante, quatre sur la troisième, et ainsi de suite jusqu’à la 64ème case.

La fonction Python suivante renvoie le nombre de grains à déposer sur la nème case du jeu.

D’autres défis vous attendent sur cette page !

Défi Python #1

Saurez-vous remettre en ordre ce code Python ?

La fonction Python suivante prend en paramètre une liste et renvoie la moyenne des valeurs contenues dans cette liste.

D’autres défis vous attendent sur cette page !

Spectacle : « Vida », de Javier Aranda

Tivoli, les 9 et 10 décembre 2021

Une corbeille et quelques accessoires, manipulés avec talent par le marionnettiste espagnol Javier Aranda : la magie opère. Ce sont un, puis deux personnages, puis un troisième, qui apparaissent sur la scène du Tivoli de Montargis. Ils se découvrent, s’émerveillent, se chamaillent : ils sont une petite famille, père, mère, enfant. 

Les 9 et 10 décembre derniers, ces figurines animées par les doigts enchanteurs de maese* Aranda ont vécu leur entente et leurs mésententes sous les yeux de leurs spectateurs, les élèves hispanisants du Lycée en Forêt. Avec humour et en version originale, olé ! 

Après le spectacle, Javier Aranda a répondu aux questions nombreuses des élèves – toujours en espagnol, por favor – les éclairant sur sa vocation d’artiste et sur le choix de ses « interprètes », si particuliers : des marionnettes à doigts.

Une belle rencontre, donc, alliant la pratique d’une langue vivante et le divertissement, dans un contexte culturel.

*”maese” : signifie, en castillan ancien, « maestro », dans son acception de personne experte dans son art. « Maese Pedro », par exemple, est un maître marionnettiste, personnage du roman El Ingenioso Hidalgo Don Quijote de la Mancha (1605), écrit par Miguel de Cervantes

Corbeille et accessoires du spectacle

Quiz sur les traditions de fin d’année au CDI

Le CDI s’est paré de ses plus beaux atours !

Les professeurs documentalistes vous proposent un quiz sur les traditions liées à la fin de l’année : une question est proposée chaque jour. Le gagnant du jour remporte un chocolat !

Journée événementielle autour de la Bulle-Environnement

Dans le monde de l’art, le gonflable et le monumental sont des notions offrant une variété de créations infinie.
Le mardi 28 septembre, dans le cadre d’une exposition événementielle liée à un partenariat de l’option danse avec la Scène Nationale d’Orléans, la « Bulle-Environnement » crée par François Dallegret a été installée dans la cour du lycée. Les élèves de l’option danse ont performé dans la bulle tandis que les élèves plasticiens de terminale ont exposé des réalisations plastiques.

Le thème de ces projets était en rapport avec l’architecture gonflable et mobile. Par groupe, ils ont élaborés leurs réalisations. Certains ont présenté une performance intitulée « La Bulle Quotidienne », invitant le public à interagir avec eux. D’autres ont choisi la fabrication de sculptures, telles une robe avec une traîne volante ou encore une sculpture gonflable animée par un ventilateur. Enfin, d’autres ont fabriqué des maquettes.

Le travail a été mené en amont dans une démarche de « workshop » permettant ainsi un travail collaboratif. Présentées sur toute la journée des actions spectaculaires faisant intervenir danse, latin/grec et arts plastiques ont donc crée l’événement au Lycée en Forêt.

Rencontre avec l’art contemporain aux Tanneries

Le mardi 12 octobre 2021, une sortie aux tanneries a été organisée pour les élèves de terminales en spécialité art, au lycée en forêt.

La visite a commencé avec l’exposition « Draw Loom » dans la verrière. Les œuvres d’Elodie Lesourd étaient disposées en deux parties. Avec des installations musicales et des peintures hyper-réalistes (elles aussi en lien avec l’art de la musique et le passé des tanneries) les notions de matérialité et de mimésis résonnaient avec les programmes de terminale. Cette artiste mélange abstrait et figuratif, tout en jouant sur le registre de l’in-situ.

L’exposition s’est poursuivi dans une autre salle avec les travaux de Nikolaus Gansterer et Klaus Spiedel sur le processus de création.

Pour finir, les élèves ont pu découvrir l’installation monumentale colorée de Martine Aballéa présentée dans la grande halle et intitulée « Résurgence ». Cette expérience immersive convoquait les notions de mouvement et d’ambiance sonore.

Pour finir, un atelier a été proposé où chacun possédait un logo d’une marque célèbre et devaient le déstructurer en mettant en œuvre différentes opérations plastiques ( découper, inverser, superposer, etc.)

Cette sortie a permis aux élèves de terminales de relier des œuvres contemporaines aux programmes et démarches artistiques qu’ils étudient pour le baccalauréat 2022. Ce fut, pour eux, une expérience enrichissante et pleine de ressources qui a permis de les sensibiliser à l’art contemporain et établir des liens entre les différentes disciplines artistiques.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén