02 36 84 99 20 - ce.0450040z@ac-orleans-tours.fr

Catégorie : Arts Page 1 of 7

De la maison-musée au musée en plein air…

…une journée de découvertes en Seine-et-Marne.

Les communes de Barbizon, Milly-La-Forêt et Egreville, ont un point commun : elles proposent des espaces muséaux peu habituels, reflets d’une activité artistique foisonnante pendant les 19ème et 20ème siècles.

Le jeudi 4 mai dernier, les élèves en option Histoire des Arts et en Arts Plastiques ont ainsi découvert :

  • à Barbizon, l’atelier-musée du peintre Jean-François Millet (1814-1875), auteur de portraits empreints d’une profonde humanité : le monde paysan, avec Millet, accédait au 19ème siècle à l’honneur des cimaises des salons de peinture de Paris et d’Outre-Atlantique, comme sujet à part entière.
  • le Musée Départemental des Peintres de Barbizon, autrefois auberge. Celle-ci hébergea au cours du 19ème siècle une communauté joyeuse de jeunes peintres qui allaient, en journée, planter leur chevalet en forêt de Fontainebleau pour peindre “sur le motif”.
  • à Milly-la Forêt, la maison-musée Jean Cocteau (1889-1963), où le célèbre poète, dramaturge, cinéaste, allait se ressourcer loin du bouillonnement de la vie artistique parisienne.
  • à Egreville, le jardin-musée Bourdelle, musée en plein air consacré à ce sculpteur collaborateur d’Auguste Rodin : Antoine Bourdelle (1861-1929), renommé pour ses statues imposantes, son art figuratif puissant influencé par la statuaire gréco-romaine. 

De l’Oulipo à l’Oubapo : les secondes 2 et 13 ont rencontré Etienne Lécroart, dessinateur de BD

Lundi 13 avril les secondes 13 et les secondes 2 ont rencontré Etienne Lécroart, auteur de bandes dessinées et illustrateur.

Etienne Lécroart, membre de l’Oulipo (ouvroir de littérature potentielle) et membre de l’Oubapo (ouvroir de bande dessinée potentielle) crée des bandes dessinées avec des contraintes mathématiques mais pas seulement.

En amont de la rencontre, les élèves ont donc découvert et étudié les mouvements de l’Oulipo avec Mme Cousin, leur professeur de français. Ils ont découvert l’Oubapo avec leurs professeurs de mathématiques Mmes Galmiche et Roser-Debouaisne à partir de la bande dessinée « Contes et décomptes » d’Etienne Lécroart.

Pour chaque classe, la rencontre a débuté par des questions des élèves au dessinateur et s’est terminée en atelier. En effet, les élèves ont créé une planche dessinée sous contraintes en utilisant le théorème mathématique suivant :

La somme des n premiers nombres impairs est égale à un carré,
et plus précisément, à n2.

Par exemple, les 2 premiers nombres impairs sont 1 et 3 et 1 + 3 = 4 = 22, les 3 premiers nombres impairs sont 1, 3, et 5 et 1 + 3 + 5 = 9 = 32

Cette curiosité mathématique peut être illustrée de la façon suivante :

Ainsi, à partir d’une feuille vierge de 3×3 cases, chaque élève a donc dû dessiner la première case (la case orange sur la figure ci-dessus) à partir d’un sujet déterminé par deux mots tirés au sort (ex chevalier + gratitude /ou télévision + curiosité), puis chaque feuille a été passée à son voisin de gauche, celui-ci devant alors dessiner les 3 cases suivantes (les cases roses), en respectant un nouveau sujet avec 1 mot tiré au sort (ex vantardise ). Enfin, le 3ème élève a dessiné dans les 5 cases restantes (les cases violettes) avec un dernier sujet (ex mystique ou rire).

C’est ainsi qu’une trentaine de planches ont été créées à la façon de l’Oubapo, exercice ô combien difficile !

Atelier de planches de BD façon oubapienne
Etienne Lécroart

Les secondes 2, option Arts plastiques, forts de leur rencontre avec Etienne Lécroart, vont continuer l’aventure avec leur professeur Gilles Lebeau pour terminer les planches de bandes dessinées oubapiennes, ce qui donnera lieu à une exposition prochaine.

Quand littérature, mathématiques et arts-plastiques se rencontrent, la création va bon train !!!

Johanna Galmiche et Laurence Villeneuve

L’actu Sport#8 : Sortie Option Danse à Orléans

Le 26 janvier dernier, les classes d’option danse du lycée en forêt ont eu l’occasion de se retrouver pour une sortie à Orléans. Lors de cette sortie, il était prévu un atelier avec une intervenante du CCNO et un spectacle le soir au théâtre d’Orléans.

L’atelier dirigé par Magda consistait à faire un travail reliant la voix et la danse. C’est une approche totalement différente de la danse que ce que les élèves ont l’habitude de voir et de faire, cela en a dérouté plus d’une au début mais elles se sont bien prises au jeu par la suite.

Durant cet atelier plusieurs exercices ont été réalisés. Tout d’abord elles se sont échauffé la voix pour ensuite finir par chanter en choeur, ce choeur constitué uniquement d’improvisation deviendra par la suite la “musique” sur laquelle chaque danseuse devra danser en improvisant.

Après avoir travailler sur la voix, Magda a demandé aux élèves d’improviser une phrase en 6 temps en pensant à quelque chose ou quelqu’un. En fait, Magda leur demandait de danser pour quelque chose ou quelqu’un. Une fois que chaque danseuse avait sa phrase l’intervenante a séparé le groupe en 2. Chaque groupe devait constitué un choeur qui devait produire une musique pour accompagner une des danseuses. Un exercice autant difficile pour le choeur que pour la personne qui dansait.

Enfin, le soir tout le monde a été voir le nouveau spectacle de Nina Santes : Peeling Back. Un spectacle plutôt déroutant, qui fait réfléchir sur la course à la beauté, la jeunesse, les attendus de la société et des hommes ou encore le risque de destruction en voulant devenir ce que l’on n’est pas.

Visite thermique au Lycée en Forêt

Le mercredi 04  janvier, les élèves de première STL spécialité SPCL (Physique-Chimie de laboratoire) ont accueilli Mme Isabelle Moriet-Bastard (Chargée de Missions et Eco-animatrice du CPE région Centre) et M. Sylvain Broqua (Responsable d’affaire), nos partenaires de la société Eiffage.

Les élèves équipés pour visiter la sous-station

Ce partenariat existe dans le cadre du contrat de performance énergétique mené par la région ; les intervenants travaillent avec les enseignants. Ils mènent des actions de sensibilisation auprès des élèves. Cette année, les classes de seconde ont eu la possibilité de calculer leur emprunte écologique, et en décembre nous avons participé à la journée du gros pull. Des visites sont également prévues à la maison des énergies et à une représentation de la pièce de théâtre « athmosph’air ».

L’actu Sport#2 : Atelier Krump et spectacle à Orléans

Le jeudi 17 novembre 2022, les élèves de l’option danse du Lycée en Forêt ont eu le privilège de s’initier au Krump avec Jamsy.

Jamsy est un krumper âgé de 31 ans, il a commencé à pratiquer le krump il y a 13 ans. Depuis il a déjà dansé à l’opéra Bastille à Paris, enseigne ce style de danse à tous les niveaux et a même déjà participé à l’émission “Incroyable Talent” en 2019.

Le Krump est une danse intense et expressive, elle est utilisée pour communiquer ses émotions à travers des mouvements plutôt agressifs. C’est donc un moyen de se faire comprendre autre qu’avec des mots. Ce type de danse est né vers la fin des années 1990 à Los Angeles et s’est par la suite étendue au monde entier. Le krump reprend les bases du “clowning” qui est son ancêtre.

L’actu Sport#1 : échanges avec Yoan Vallée

Le groupe option danse de terminale a eu l’occasion ce 9 novembre dernier de rencontrer pour la deuxième fois l’intervenant Yoan VALLÉE. L’année dernière ce groupe avait déjà fait un atelier avec ce chorégraphe à Orléans, cet atelier avait pour but de leur apprendre à faire abstraction de la musique.

L’atelier de ce mercredi consistait lui à danser en improvisant sur les 5 qualités de mouvement : le flux, le saccadé, le rebond, la boucle et le retour au calme.

Projet OuBaPo

L’année dernière, nous avons rencontré l’artiste Etienne Lécroart afin qu’il nous parle de l’OuBaPo (Ouvroir de Bande dessinée Potentielle). Il nous a expliqué que dans ses dessins, il jouait avec les mots, les maths, etc. L’OuBaPo est né en 1992, et repose sur le même principe que l’OuLiPo (Ouvroir de Littérature Potentielle), qui s’amuse avec les mots afin de créer des textes réalisés sous la contrainte, comme des textes sans -e, des palindromes, des monovocalismes, des vers croissants (on ajoute une lettre) ou décroissants (on enlève un lettre), des rails (ex : strophes de quatre vers, vers de quatre mots, mots de quatre lettres…).

Nous nous sommes inspirés de ce travail afin de construire une bande dessinée avec des contraintes. Le but était de choisir un des nombres proposés (nous avions le choix entre pi, le nombre d’or phi et le nombre d’ Euler e) et de fonder nos dessins dessus en respectant les décimales. Chaque case devait comprendre le nombre de mots et de dessins de la décimale correspondante. Nous devions à la fin avoir une histoire présentant une certaine logique. Nous étions limités à 15 cases maximum. Du reste, chacun était libre pour sa présentation (personnages, univers…). Ce projet était en lien entre les arts plastiques avec M. Lebeau, le français avec Mme Cousin et les maths avec Mme Galmiche.

π = 3,141592653589793
e = 2,718281828459045
φ = 1,618033988749894

Exposition des réalisations au CDI

Les élèves de Tle Option danse dansent pour Octobre rose

Les 16 élèves de l’Option danse de terminale se sont approprié à leur façon la chanson de Clara Lucciani « la Grenade » afin d’évoquer un dialogue entre une femme et son cancer du sein.

La tumeur est la grenade et la femme lui dit qu’elle va se battre et gagner. 

Une prestation forte et engagée !

Rencontre avec Etienne Lécroart

Eclaireur du Gatinais – 11/05/2022

De l’Oulipo à l’Oubapo : rencontre avec Etienne Lécroart, dessinateur de BD

Jeudi 5 mai les secondes 2 et 10 ont rencontré Etienne Lécroart, auteur de bandes dessinées.

Etienne Lécroart a fait ses études aux Arts déco de Paris. Il commence sa carrière comme dessinateur d’humour. Il travaille pour Spirou, Fluide glacial, il réalisé des dessins d’actualité pour la presse avant de faire des bandes dessinées autour des mathématiques. En effet Etienne Lécroart est membre de l’Oulipo (ouvroir de littérature potentielle) et de l’Oubapo (ouvroir de bande dessinée potentielle) et crée des bandes dessinées avec des contraintes mathématiques.

Page 1 of 7

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén